La difficulté de l’analyse de sentiments (Sentiment Analysis)

par asvdteam

Bonjour tout le monde !

Pour changer un peu des articles provenant de sources européennes et/ou américaines, nous avons décidé de nous pencher sur des publications chinoises pour faire notre veille d’informations. Nous avons trouvé un article intéressant qui résume en quelques lignes le point de vue des chercheurs chinois sur l’analyse des sentiments (Sentiment Analysis).

Le titre de l’article commence par : « 情感分析(Sentiment Analysis)的难题 ». Cela pourrait se traduire par « la problématique de l’analyse des sentiments » ou « la difficulté de l’analyse des sentiments« .

En effet, jusqu’à présent, aucun outil n’est encore arrivé au point de faire une analyse de sentiments parfaite, même pas les êtres humains à cause de la subjectivité de certains discours.

Conversation - discours opinions - ASVD

En Asie, et tout particulièrement en Chine continentale, l’activité de l’analyse de sentiments se développe de plus en plus, et des recherches sur le sujet se font de plus en plus fréquemment.

Extrait de l'article sur l'analyse de sentiment en chinoisLégende : un extrait de l’article chinois

Traduction des deux phrases en gras :

  1. Ce shampooing répondra aux attentes des personnes aux cheveux secs.
  2. Après avoir utilisé ce shampooing, mes cheveux sont devenus très secs.

L’auteur de l’article estime que la première phrase exprime implicitement le sens, tandis que la deuxième phrase est la voix active et exprime l’idée explicitement. Dans la première phrase, on ne ressent pas la tonalité négative, alors que la deuxième, on constate que la personne n’a pas aimé le shampooing.

Au vu de la difficulté de l’analyse de sentiments (humour, ironie, sens caché, etc.), comment pourrait-on alors automatiser cette dernière ?

Plusieurs recherches en ingénierie linguistique montrent qu’il est possible de le faire avec la méthode des n-grammes, la méthode des dictionnaires de sentiments (comme General Inquirer), et nous nous appuyons également sur ces technologies pour construire notre propre méthode.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter pour en discuter !

Bon courage à tous –

Véronique Duong & Alexandre Sisavanh