Comment faire un audit d’e-réputation ? Le cas de Findus par ASVD

par asvdteam

Bonjour tout le monde !

Jusqu’à présent, nous avons publié des articles classiques sur des infographies, des astuces en Personal Branding, en E-réputation, en Community Management, etc. mais pas vraiment d’astuces pratiques. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous avons décidé de vous proposer un tutoriel sur comment réaliser un audit basique d’e-réputation d’une marque, d’un produit, ou d’une personne célèbre.

Nous allons prendre le cas de Findus pour illustrer notre audit. Nous tenons à préciser que nous ne travaillons par pour cette marque, ni pour une agence qui travaille avec cette dernière. Nous l’avons choisi uniquement dans le but de montrer que la gestion d’une e-réputation sur le web est quelque chose qui prend du temps et qui peut coûter chère si on n’y fait pas attention.

Pour commencer, nous allons saisir des requêtes dans les moteurs de recherche en rapport avec notre produit, notre marque ou notre nom afin de voir quels sont à peu près la polarité des résultats (négatifs ou positifs ?)

Par exemple, des résultats à tonalité négative remontent en 1ere page lorsqu’on tape la marque (fraude à la viande de cheval en 2013) :

Résultats de recherche pour "Findus"

Les 3 premières pages des résultats des moteurs sont cruciales pour l’e-réputation et l’image en ligne d’une marque.

Une petite recherche sur les réseaux sociaux les plus populaires permet d’avoir une idée encore plus précise sur l’avis des consommateurs.

Sur Twitter :

Twitter - Findus - E-réputation ASVD

Sur Google+ :

Google + Findus - E-réputation ASVD

Sur Facebook :

E-réputation de Findus sur Facebook - ASVD

Sans parler des sites d’actualités où les internautes laissent leurs commentaires et avis :

Findus - Verbatims d'internautes sur les sites d'actualités - ASVD

Avec ces premiers éléments, on s’aperçoit déjà que l’e-réputation de Findus est au plus bas. Un mini audit de ce type vous permet déjà de vous faire une idée importante sur un produit, une marque ou une entité. Si vous découvrez des choses négatives sur vous, il faudra faire publier du contenu positif et changer / ré-adapter la stratégie de communication.

Ce n’est qu’après avoir effectué un audit, qu’on peut réellement commencer à collecter (massivement) des données (verbatims, commentaires, etc.) pour pouvoir les analyser, et donner des recommandations par la suite.

Si vous êtes intéressés par nos services de communication digitale, et que votre e-réputation est importante pour vous … contactez-nous pour en discuter !

Bon courage !

Véronique Duong & Alexandre Sisavanh